De la culture et des brunchs à Lyon

5 décembre 2015, In: Culture, Excursions
1

Un brunch « Chez Thibault » et la visite du musée des Confluences

Lyon, avec ses 500 000 habitants, est une ville qui bouge ! J’apprécie d’y passer une journée ou un Week-end. Aujourd’hui je vais te donner de bonnes adresses de brunch à Lyon et te parler de ce surprenant musée des confluences.

Commencer la journée avec un petit brunch :)

J’ai découvert les brunchs il y a quelques années lors de mon séjour aux Etats-Unis. Et depuis, je suis bien heureuse que la tendance se soit développée aussi en France. Dans les grandes villes Françaises, on a l’embarra du choix : brunch à la Française, à l’américaine… Mais attention au porte monnaie, ils ne sont pas toujours donnés! Et encore faut-il connaitre les bonnes adresses… Et pour cela, merci les bons plans des amies et les articles sur les blogs!

Un brunch à Lyon

J’ai eu l’occasion de bruncher « à la sauce » grec et frenchie. Et verdict, ces deux endroits sont bien sympathiques. Coup de coeur pour son originalité, ces saveurs et ses produits végétariens et même végétaliens : Athina ! Ici c’est surtout du salé : feuilles de vigne fourrés de riz, beignet de légumes, pitas à tremper dans des sauces, soupe de courge. Original pour un Brunch, mais quel délice! Le tout pour moins de 15 €. Et pour un brunch bien dans nos traditions, du fait maison et des produits locaux je choisis  celui de Chez thibault. Il est composé de délicieux pains d’épices, muffins salés, yaourt d’un village du coin, confitures, etc… Seul hic, précise bien la cuisson de l’oeuf à la coque… Je me suis retrouvée avec un oeuf très peu cuit pour mon goût. J’apprécie la décoration aux couleurs pastel, sans « chichi », avec un joli bar à l’ancienne. Bref, on s’y sent bien et ici le brunch est à 13€ (6 € euros en supplément pour une assiette de fromage et charcuterie).

Un après-midi au musée des confluences !

Une architecture élégante

Le ventre bien rempli, c’est au musée des confluences que nous avons choisis de passer notre après-midi culturelle. Cela faisait quelque temps que j’avais envie de découvrir ce nouveau musée. Plus pour son architecture,  que son contenu en fait… Mais j’ai été agréablement surprise par les expos! Avant son ouverture ce musée a fait polémique. C’était un musée fort attendu par les Lyonnais, mais aussi il fut bien critiqué pour son architecture (imaginé par l’agence Coop Himmelblau) et le coût du projet. Au final chacun se fait son idée… Je trouve personnellement le bâtiment  étonnamment élégant malgré son imposante structure. Comme déposé au bout de la presqu’île de lyon à l’endroit où convergent le Rhône et la Saône, on lui donnerait presque une allure de vaisseau futuriste! À l’image des deux fleuves, j’ai appris que le bâtiment est composé de deux matières phares : « la rencontre d’un Cristal de verre et d’un nuage d’inox » si joliment dit par Wolf Prix (directeur de l’agence Coop HimmelBlau)!

L'intérieur du musée des confluences

De la culture et du divertissement pour tous!

Au niveau 1 du bâtiment se trouve les expositions temporaires. En novembre 2015,  j’ai pu visiter l’expo l’art et la machine. Au début dans une grande salle noire, on découvre comment les artistes ont interprété la naissance de l’industrialisation avec des tableaux très réalistes représentent le travail des ouvriers pour construire des machines. Plus tard dans l’exposition on verra comment la machine peut devenir une oeuvre d’art, comment elle a inspiré des artistes. La partie « la machine en rêve » est complètement loufoque et amusante. L’art brut prend ici la forme d’une tour Eiffel autour de laquelle tournoi 2 paquebots où encore une énorme machine de rouages qui s’animent en grand fracas  et fait s’agiter des peluches, des instruments…

L'expo l'art et les machines

La seconde exposition temporaire est une vraie chambre des merveilles, comme son nom l’indique. C’est un voyage dans le mystère, l’étrange, la beauté et la diversité des êtres vivants qui composent notre planète. Inspiré des cabinets de curiosités d’autrefois, on y découvre par exemple une sorte de lézard ailé dans du formol, que l’on faisait passer pour un foetus de dragon. Un peu plus loin c’est une chèvre à deux têtes que l’on aperçoit. Bref dans ce bric-à-brac d’objets tordus, on se rend contre que l’être humain a toujours été fasciné par l’inconnu, le bizarre, et le surnaturel!

La chambres des mystères

Les expositions permanentes sont au niveau 2. Elles abordent des questions existentielles : d’où venons-nous? Quelle est notre place au sein du monde vivant? Comment les différentes cultures interprètes la mort? Est-ce de l’art ou de la science? Ces expositions présentent une grande collection de minéraux, animaux, arts primitifs et modernes. Ce musée a su finalement aborder des questions complexes tout en rendant la visite accessible et très ludique. J’ai tout spécialement aimé, les vidéos de philosophes autour des questions de la mort, bien installée dans un fauteuil/cocon à la made in black :-P !

D’ou venons-nous? Grande question… Mais au moins on sait à peu près à quoi ressemblaient nos proches ancêtres :-)

L'exposition Origines

Et pour les rêveurs, il est possible de prendre une petite collation (ok ce n’est pas donné!) la tête dans les nuages :-) .

Le comptoir gourmand

J’ai bien passé 4 heures dans ce musée (un jour de pluie) et je ne m’y suis pas ennuyée une seconde! C’est un musée très ludique avec une belle mise en scène des expositions. Il faut prévoir d’y passer une demi-journée et choisir quelques expositions car tu n’auras surement pas le temps de tout faire.

Et pour finir pourquoi pas un black & white pour le côté élégant du bâtiment!

Musée des confluences en noir et blanc

Si tu as aimé, partage ou commente !

De la culture et des brunchs à Lyon

5 décembre 2015, In: Culture, Excursions
1

Leave a Comment

There are no comments yet. Be the first to comment.
This is just placeholder text.