Que faire à Reykjavik ?

17 décembre 2016, In: Islande, Voyages
0

Que faire à Reykjavik ?

Un séjour en Islande débute et finit souvent en  passant par Reykjavik. En effet, l’aéroport principal de cette île se trouve proche de la capitale. Alors autant en profiter et découvrir cette ville mignonne au porte du cercle polaire. Elle vaut vraiment le détour le temps d’une ou 2 journées avant de partir à l’aventure en pleine nature. Je te propose différents endroits que j’ai visités, et qui m’ont bien plus.

En arrivant à Reykjavik la première chose qui m’ai marqué fut la taille de la ville. C’est vrai que je m’attendais pas à une capital comme Paris, mais  tout de même une capitale avec son agitation et ces nombreux transports. En fait, Reykjavik m’a semblé très paisible. Surtout à 9h00 du matin, heure à laquelle je suis sortie de la navette Aéroport/Reykjavik : les rares passants qui flânaient dans les rues étaient surtout des touristes.

Admirer l’église Hallgrímskirkja avec son architecture unique

On ne peut pas la rater, c’est un peu la «tour Eiffel » de Reykjavik. Construite au beau milieu du centre ville, un peu en hauteur c’était souvent mon repère pour me retrouver (pourtant il est bien difficile de se perdre dans cette ville !)

Intérieur de l'église Hallgrimskirkja

Intérieur de l’église Hallgrimskirkja

Son architecture est inspirée de la nature islandaise et plus précisément des orgues basaltiques, ces coulés de magma figées d’une façon qui rappelle un orgue (phénomène que l’on peut observer sur une plage près de Vík). Dans les villes que je visite, je prends souvent le temps de m’arrêter et entrer dans les églises, cathédrales ou tout autre temple religieux. J’aime l’atmosphère apaisante qu’il y règne. Dans cette église de Reykjavik, j’ai surtout été frappée par la pureté des courbes et l’éclatante luminosité de son intérieur.

Se promener le long de la magnifique baie, puis entrer dans le Harpa

De la rue commerçante Laugavegur il fait bon flâner pour regarder les vitrines des boutiques d’arts et artisanats locaux (faute de budget,pour le moment je me contente seulement des vitrines :-) ). On aperçoit également à chaque rue descendante, la magnifique baie de Reykjavik. Je te conseille d’emprunter une de ses rues pour marcher le long de l’océan. L’odeur iodé et la couleur de l’eau me rappelais la côte de ma Vendée natale, en un peu plus froid ! Si tu continues le long de la baie, tu apercevras le nouveau bâtiment, le Harpa, la nouvelle scène culturelle de la ville.

Vue d'une rue de Reykjavik

Détail de l'intérieur du bâtiment Harpa

Détail architectural du batiment Harpa

Se perdre parmis les maisons colorées, et les façades de street art

Reykjavik est un vrai plaisir pour les yeux. Même par temps maussade (oui, il ne faut pas se mentir je suppose que tu as 80% de chance de voir cette ville par temps gris…), tu remarqueras les jolies couleurs des maisons. A ne pas rater également, les peintures murales. Et là, pas d’indices je te laisse les découvrir en arpentant la ville en long en large et de travers ;-) .

Les couleurs de Reykjavik

Reykjavik Street Art 8

Reykjavik Street Art 4

Reykjavik Street art 7

Reykjavik Street art 5

S’offrir un moment relax à la piscine Laugardalur

Si il y a une chose que j’ai compris des Islandais, c’est que la baignade est un de leur passe-temps favoris. La preuve, il n’y a pas moins de 7 piscines publiques à Reykjavik (pour une ville de 120 000 habitants, plus petit que Grenoble à titre de comparaison).

Règles pour entrer dans une piscine à Reykjavik

Règles pour entrer dans une piscine à Reykjavik : ici on se douche nu

Quelques heures après avoir atterris en Islande, je me suis retrouvée dans cette piscine de Laugardalur sur les conseils de mon hôte. Et c’est en effet une très bonne idée de commencer son séjour par un plongeon. Le complexe sportif est assez énorme, avec piscine intérieur, extérieur (chauffé à l’eau Géothermale), bains bouillonnants, bains de vapeurs, jacuzzi à l’eau salé, bref tu ne seras pas déçu ! Mais attention tu mèneras ton corps a de rude épreuve : je te lance le défis d’essayer le bain bouillonnant à 45° puis d’aller de tremper tout entier dans un autre bain à 8° (oui ils sont fou ces Islandais !). Tout cela pour 900 ISK (environs 6,80€).

Admirer l’oeuvre d’un Sculpteur Islandais : Ásmundur Sveinsson

Un peu à l’extérieur du centre ville mais non loin de la Piscine Laugardalur se trouve un musée à l’architecture remarquable : l’Ásmundursafn. C’est l’artiste lui même qui à conçu ce bâtiment qu’il utilisait comme studio à partir des années 1930. Je n’ai pas eu la chance d’entrer dans le musée, car il était déjà fermé (il fermait vers 17h en Juin), mais j’ai pu visiter le jardin (en libre accès) qui compte de nombreuses sculptures extérieurs. J’ai été plutôt touchée par la douceur et la tendresse qui ressortaient des sculptures.

Couple qui s'enlasse Musée Ásmundur Sveinsson

Sortir le soir dans les bars de Reykjavik

Autour des rues commerçantes de Reykjavik de nombreux bars proposent une ambiance bien sympathique en fin de semaine. Si tu visites Reykjavik en été, tu auras surement la surprise de découvrir qu’à la sortie des bars (en semaine, ils fermaient vers 1h du matin) le soleil est couché depuis peu et s’apprête à se lever de nouveau !

Par contre si tu prends le rythme des vacances, et décide de manger après 21h cela risque d’être un peu compliqué ! Pour notre part, après avoir demandé à plusieurs, bars/restos, nous avons finis par trouver un « Gastropub » : Public House, qui servait à manger « tard » et proposait de très bonnes bières locales . Ce soir là j’ai fait un petit écart à mon budget un peu serré et ai pris des Tempuras de légumes sauces miso et autre petites gâteries japonaise revisité à l’islandaise. Une belle trouvaille !

Reykjavik la nuit

Bar à Reykjavik avec Patio

Le patio ouvre dès 5°C, parfaite température pour prendre un verre en terrasse non?

Si tu as aimé, partage ou commente !

Que faire à Reykjavik ?

17 décembre 2016, In: Islande, Voyages
0

Leave a Comment

There are no comments yet. Be the first to comment.
This is just placeholder text.