Un voyage en Inde en famille

15 septembre 2015, In: Inde, Voyages
1

En 2000, j’avais 9 ans, je suis partie en famille (mes deux petites soeurs et mes parents) en Inde du Sud pour trois mois. De cette aventure je garde beaucoup d’images, de sentiments, d’impressions. J’avais très envie de me replonger dans ce voyage en regardant mon carnet de bord de l’époque, en ressortant quelques photos et partager le tout ici :-) .

Un voyage un Inde vu par des yeux d’enfant

Ce que je vais te raconter est l’Inde d’il y a 15 ans perçu par une petite fille de 9 ans. Très curieuse, j’ai vécu le voyage avec mes yeux d’enfants, naïve, sans les peurs et les angoisses que l’on peut avoir lorsque l’on voyage adulte. Tout était jeux pour moi : se balancer sur les branches des Banians (un grand arbre avec des branches que retombent à terre à le manière de lianes), jouant dans la terre rouge chauffée par le soleil pour faire de la « poterie »… Pour ne citer que quelques uns de mes souvenirs de jeux. Bien sur, il y a eu des moments embêtants et peu rassurants (le scolopendre devant la chambre, la course pour avoir une place convenable dans les transports en commun, etc…). Mais au final les souvenirs que l’on garde sont souvent les meilleurs :-D .

Pour commencer, et pour bien te situer voici l’itinéraire de notre périple en Inde du sud. Nous n’avons pas visité énormément d’endroits, mais nous avons pris le temps de nous imprégner des lieux. Je pense que c’est aussi plus simple lorsque l’on voyage avec des jeunes enfants (nous avions 2 et 1/2, 8 ans et 9 ans).

Auroville, une ville utopique où il fait bon vivre

Pour initier notre périple en Inde, mes parents ont choisis un endroit un peu « à l’occidental ». Ce fut une douce façon de s’adapter à ce pays aux milles contrastes. Nous avions atterris à Madras, dans le Tamil Nadu, pour s’installer près de Pondicherry (un ancien comptoir Français) et plus précisément à Auroville. Cette « Ville Expérimentale » a été créée dans les années 60 par Sri Aurobindo et Mirra Alfassa (« La mère » de Auroville). Le projet fut encouragé par l’UNESCO et jugé utile pour le futur de l’humanité. Le rêve de ses créateurs était de créer une humanité nouvelle qui vivrait dans « la paix et l’harmonie au delà de toute croyance, opinion politiques et nationalité ». La spiritualité a donc un rôle très important à Auroville mais ceci sans les frontières des religions. Aujourd’hui, ce sont 70 villages rassemblant autant des autochtones que des étrangers, avec cette même conviction d’une humanité meilleure. Cette ville vit du revenu de très nombreuses activités comme l’agriculture, l’artisanat, l’informatique… Le Matrimandir (que j’ai vu en construction !) est le point central d’Auroville son architecture originale et impressionnante renferme une grande salle de méditation.

Je me rends compte en consultant certains forums et articles que les avis sont très partagés lorsque l’on aborde le sujet de Auroville. Comme par exemple ici sur Voyage Forum. Cela ne m’étonne pas du tout mais je reste convaincue du bienfondé de ce projet. En effet, lorsque un projet utopique tente de devenir réalité, il y a toujours des effets inattendus. Et si créer « un monde parfais » était si facile, on le saurait :-D . Avec ce projet, ils ont au moins le mérite d’essayer.

Bien que je ne peux pas te donner un avis arrêté sur le concept (il faudrait que j’y retourne avec ma vision d’adulte), je peux te dire comment je l’ai perçu il y a 15 ans. Nous étions restés un mois dans le Village de New creation à Auroville. C’est un village avec beaucoup d’écoles, l’éducation semblait être la priorité de tous. Je me souviens avoir pris des cours de peinture à l’école avec d’autres enfants Tamouls. Tous les midis nous mangions avec les enfants de l’école et les habitants des alentours dans une sorte de grande cantine. J’étais surprise de voir tout le monde manger avec les mains. J’ai essayé, mais je n’étais pas aussi adroite que les indiens !

Le village de New Creation était superbement fleuris, et je pouvais aller me promener seule en toute sécurité. Les oiseaux, les fleurs dans les cheveux des indiennes, les fruits exotiques tout était sujet d’émerveillement. Il est vrai que je m’étais fais des amies plutôt française que Indienne (la barrière de la langue et la différence de culture n’aide pas). Tout était très propre et bien entretenu. Chaque jour, avec mes parents nous allions visiter une exploitation agricole biologique, ou bien une cantine avec un énorme four solaire. Certains projets me paraissaient vraiment futuristes. Ce qui est fou, je l’ai appris plus tard, est que le terrain sur lequel se situe Auroville aujourd’hui était vierge et peu cultivable.

Peut-être que Auroville n’est pas vraiment l’Inde (c’est un projet international avant tout). Mais j’ai vraiment envie d’y retourner pour comprendre un peu mieux le projet et le vivre autrement.

Au sujet des villes utopiques j’avais lu un très bon livre Sur la route des Utopies, de Christophe Cousin. L’auteur parle entre autre de Auroville.

 Pondicherry et son marché coloré

Cette ancienne ville coloniale est comme toutes les villes indiennes débordantes de vie, de couleurs d’odeurs, de bruits… Nous allions régulièrement en famille déambuler parmi les étalages du marché. La partie bijoux avec ces milliers de bracelets étincelants était mon endroit préféré (avec celui des parfums, des épices, et des étoffes de tissus :-D …). Sur ce marché, j’ai même eu l’occasion de me faire bénir contre quelques roupies par un éléphant! Bon, aujourd’hui je me poserais peut-être la question du traitement de l’animal, mais à ce moment là j’étais juste impressionnée par ce pachyderme si puissant devant un temple de Ganesh (un dieu à tête d’éléphant)!

Le marché de Pondicherry

Mamallapuram, le village de pécheurs et de tailleurs de pierres

Après avoir passé presque un mois en sédentaire pour acclimater toute la petite famille à ce pays, nous avons pris la route pour Mamallapuram un village deux heures plus au nord de Auroville. Le village en bordure de l’océan Indien, abrite le temple du rivage classé patrimoine mondial de l’UNECO. Les sculptures y sont précises et avec un style très indien, vraiment sublime ! Par contre je me souviens que nous avions été le centre d’attention des touristes indiens. En effets 3 petites filles occidentales, ce n’était pas si courant à cet endroit la. On voulait nous prendre en photo, nous toucher. Ma petite soeur, c’était fait pincer les joues à diverses reprises. C’est surement juste un signe d’affection ;-) .

Autour de Mamallapuram nous avions également beaucoup aimé la visite d’une ferme aux crocodiles et les grandes plages de sable fin et aux vagues chaudes.

Les trois soeurs, devant un temple

Mysore, son palais et son Zoo

Mysore est une grande ville située dans le Karnataka. Pour s’y rendre nous avions pris un train depuis Madras. De la ville de Mysore, il ne me reste pas beaucoup de souvenir, si ce n’est que le magnifique Palais du Maharadjah de Mysore. Voici un petit extrait de mon carnet de bord de l’époque, pour te faire une idée …

« Dans le palais tout est en bois, ivoire, verre et or. Tout est décoré, rien est simple ! Des tableaux représentaient la vie au début du siècle. Sur le sol, il y avait des mosaïques, au plafond des mandalas dorés, dans une salle, des portraits de la famille des maharadjahs. »

Ensuite, j’ai quelques souvenirs et surtout des photos du Zoo de Mysore  qui est assez réputé. A l’époque j’avais écris que c’était le zoo le mieux entretenu en Inde.

L’image ci dessous. Le regards d’indiennes que nous avions croisées lors d’une balade. J’ai toujours trouvé les jeunes indiennes magnifiques !

Une famille Indienne près de Bylakkupe

Bylakkupe, la vie avec les moines Tibétains

Bylakkupe est un véritable petit bout du Tibet en Inde. Sans les paysages de ce pays des neiges bien sûr… Pourtant on y retrouve la gentillesse, l’ouverture, le calme propre au peuple tibétain. Dans mon carnet de bord j’avais écrit :

« J’aime bien le regard des tibétains, souriant. Celui des indiens est moins sympa, ils nous regardent comme si l’on était des êtres bizarres. » Bon, il est vrai que les indiens sont un peu plus démonstratifs dans leurs curiosités, c’est un peuple bien différent que celui des Tibétains, ils ont d’autres qualités!

Bylakkupe est une enclave tibétaine en Inde. Suite à l’invasion du Tibet par la Chine, le Dalaï Dama, a trouvé refuge pendant un temps en Inde. Des milliers de Tibétains réfugiés ont alors commencé à créer des communauté tibétaine, dont Bylakkupe.

Notre petite famille c’est installée au monastère de Sera. Ainsi nous avons vécu au rythme du monastère pendant plusieurs semaines. Je me souviens de Bylakkupe comme un endroit où je me suis fait beaucoup d’amis. Lobsang un jeune moine d’une vingtaine d’année a été mon compagnon de jeux pendant notre séjour au monastère. Il travaillait comme cuisinier pour un grand Lama. Il était très attentionné avec moi et mes soeurs, il nous faisait beaucoup rire, et nous arrivions à  bien communiquer avec 3 mots d’anglais seulement :-) . Nous étions tellement proches de lui que nous l’appelions notre « grand frère »!

Lors de notre séjour à Bylakkupe nous avons visité de nombreux monastères, mais aussi les chutes de Madikeri avec ces collines couvertes de cafétiers.

Les nonnes avec mes soeurs

Kodaikanal perché dans les montagnes.

Je peux te dire que le départ de Bylakkupe pour aller à Kodaikanal a été assez déchirant. Du coup je n’ai pas un très bon souvenir de Kodaikanal.

Kodaikanal est situé dans les montagnes à plus de 2000 mètres d’altitude. Les paysages y sont très vert et la ville de Kodaikanal a un très joli lac où il est possible de faire un tour en barque (c’est d’ailleurs l’une des activités que j’ai aimé). Nous avons fait une belle promenade parmi les Eucalyptus odorants. Cette ville est très détendu, contrairement aux autres villes que nous avions visitées. L’ambiance à Kodaikanal est plutôt aux vacances. Les touristes indiens déambulent paisiblement dans les rues de la ville. C’est surement une ville sympathique à découvrir lorsque l’on a envie d’un peu de fraicheur et de calme lors d’un voyage en Inde.

Après ce voyage je me souviens être retournée dans ma classe (CM1) où j’avais fait une présentation de notre voyages avec quelques photos, j’étais tellement fière! A mes poignets brillaient encore les bracelets multicolores achetés en Inde pour quelques roupies. Durant ce voyage, j’en suis convaincue, j’ai appris bien plus qu’en une année d’école. Pourtant je me rappelle, à quel point il a été difficile pour mes parents de négocier notre absence auprès de notre école. Aujourd’hui je remercie mes parents de nous avoir offerts à moi et mes soeurs une telle expérience! Je souhaite à toute les familles de se lancer dans des projets similaires, le voyage sera forcément bénéfique pour les enfants.

La famille devant un temple Boudhiste

 

Si tu as aimé, partage ou commente !

Un voyage en Inde en famille

15 septembre 2015, In: Inde, Voyages
1

Leave a Comment

    • Milcent Bernard
    • 8 octobre 2015
    Répondre

    Your comment is awaiting moderation.

    Puissé-je, ici, profiter de cette belle occasion pour dire à nos trois filles merci de nous avoir donné cette belle occasion de ce voyage en Inde en famille?. Pour nous parents, c’est un moment bien vivant, ou nous avons fait converger tous nos rêves par ce projet. Ce fût un moment exceptionnel, ou nous avons touché notre raison d’être profonde.
    Nous passons notre temps à la recherche du bonheur, nous l’avons certainement croisé dans ce pays lointain, vu l’empreinte qu’il nous à laissé.
    Merci Solène pour tes récits, et merci à Marion, merci à Coline, merci à Sylvie.

There are no comments yet. Be the first to comment.
YOU MIGHT ALSO LIKE
Skate sur le paseo Maritim à Barcelone
6 juin 2015

Se déplacer à Barcelone

Barcelone, Conseils & idées, Voyages
Lire
Le GR92 Lloret de Mar
5 juillet 2015

Randonnée de Lloret de Mar à Tossa de Mar

Excursions, Nature
Lire
17 décembre 2016

Que faire à Reykjavik ?

Islande, Voyages
Lire
Dans le parc Iceland National the Thingvellir
19 juin 2016

4 jours en Islande

Islande, Mes voyages, Voyages
Lire
5 décembre 2015

De la culture et des brunchs à Lyon

Culture, Excursions
Lire
28 octobre 2015

Partir en bus à Barcelone le temps d’un week-end !

Barcelone, Voyages
Lire
6 septembre 2015

Deux activités sportives à faire sur Barcelone

Conseils & idées
Lire
30 août 2015

Les fêtes de Gràcia à Barcelone

Barcelone, Culture
Lire
23 août 2015

Après cinq mois à Barcelone

Barcelone, Voyages
Lire
12 août 2015

Une promenade vers la Mola

Excursions, Nature
Lire
7 août 2015

Un petit tour à Gérone

Culture, Excursions
Lire
La ville de Florence et ses ponts le soir
3 août 2015

Ces globes-trotteuses du siècle dernier …

Conseils & idées, Culture, Excursions
Lire
28 juillet 2015

Festa Major de Poble Sec

Barcelone, Culture, Excursions
Lire
Vue depuis le Monastère de Montserrat, catalogne
21 juin 2015

De Monistrol à Montserrat à pied

Excursions, Nature
Lire
Quartier du Tibetan market à New Delhi
18 juin 2015

Mes 10 trucs de voyageuse

Conseils & idées
Lire
Photo du Labyrinthe du parc
26 mai 2015

Parc del Laberinto de Horta

Excursions, Nature
Lire
28 avril 2015

Trouver un appartement à Barcelone

Barcelone, Conseils & idées, Voyages
Lire
26 avril 2015

Ton arrivée à Barcelone

Barcelone, Conseils & idées, Voyages
Lire
25 avril 2015

Faire un stage à Barcelone

Barcelone, Conseils & idées, Voyages
Lire
Le jardin d'eden à Palo Alto
4 mai 2015

Le marché Palo Alto

Culture, Excursions
Lire
This is just placeholder text.